Montréal réaffirme son appui à la relocalisation du Boulot vers… via un soutien de 300 000 $ de son Service de Développement Économique

Nous sommes heureux d’annoncer un soutien financier important de la part du Service de Développement Économique de la Ville de Montréal, un grand pas vers notre relocalisation à la Tonnellerie! La Tonnellerie, c’est un projet d’envergure qui permettra d’augmenter la capacité d’accueil et de bonifier nos opérations, tout en redonnant vie à un bâtiment patrimonial de notre quartier. Pour en apprendre davantage sur le projet, visitez le site web de la Tonnellerie !

Pour faire un don, cliquez içi !

280621_Communique-1

Le Boulot vers… recrute

Viens joindre l’équipe de stagiaires du Boulot vers… pour un parcours de 6 mois subventionné au taux horaire de 15,50$ avec plusieurs autres avantages. Viens apprendre les bases de l’ébénisterie tout en développement de meilleurs comportements et de bonnes habitudes de vie. On a besoin de jeunes motivés et désirant intégrer le marché du travail de façon durable. Appelle-nous au 514-259-2312. On a plusieurs PLACES DISPONIBLES MAINTENANT.

Visite du bureau du député Alexandre Leduc

Lors de la visite dans l’atelier du Boulot vers ce matin, l’équipe du député d’Hochelaga-Maisonneuve Alexandre Leduc a pu se familiariser avec l’atelier d’ébénisterie, ses activités, ses stagiaires. Apparaissent sur la photo, de g. à d. : Marie-Josée Forget, attachée politique (éducation), Sheldon, stagiaire, (derrière : deux stagiaires en action), Raven, stagiaire et chef d’équipe, Jean-François Lapointe, directeur général, et Leonardo Munoz, attaché politique (itinérance, travailleurs du sexe, santé mentale, services sociaux).

Hochelaga-Maisonneuve, le 15 octobre 2020 – Au Boulot vers, nous avons pu apprécier la visite de l’équipe d’Alexandre Leduc, le député Québec Solidaire dans Hochelaga-Maisonneuve élu lors des dernières élections de 2018. Il s’agissait d’une reprise de contact par les représentants du bureau du député, les attachés politiques Marie-Josée Forget (dossier éducation) et Leonardo Munoz (dossiers itinérance, travail du sexe, santé mentale, services sociaux) : Jean-François Lapointe, directeur général du Boulot vers, leur a fait faire un tour de la maison.

Les deux attachés ont été à l’écoute des stagiaires rencontrés, manifestant un intérêt réel et les invitant à raconter leur expérience unique. Ainsi, cette rencontre se solde par un échange stimulant sur le vécu quotidien dans notre milieu de travail et une sensibilisation terrain à la réalité des jeunes en insertion dans l’atelier d’ébénisterie du Boulot vers. Le tout s’est déroulé en tenant compte des pratiques de santé diverses liées aux précautions en contexte de la COVID-19.

La question de La Tonnellerie a également été évoquée : déjà, l’équipe d’Alexandre Leduc est sensibilisée à la relocalisation du Boulot vers dans le pôle familial d’Hochelaga, projet que promeut Jeanne Doré, conseillère stratégique.

Enfin, pour la petite histoire, soulignons qu’une commande de meubles a été faite à l’équipe pour les bureaux du député, une belle occasion pour nos jeunes de constater, par un contrat dans la communauté, le rayonnement de la production de meubles à utilité sociale.

En bref, Le Boulot vers est une entreprise d’économie sociale dont la mission est la réinsertion sociale des jeunes. Elle a été créée en 1983 et a pu accueillir, en près de 40 ans d’activités dans la communauté d’Hochelaga-Maisonneuve, plus de 3 500 jeunes en quête d’une insertion socioprofessionnelle durable. L’entreprise est située au 4447, rue de Rouen.

Pour information :
Jean Gagnon Doré, communication@boulotvers.org
Téléphone : (514) 259-2312, poste 225
Site web : www.boulotvers.org

Mot de la présidente : Un engagement durable

Mot de la présidente

Un engagement durable

Durant les 25 dernières années, la barre du Boulot vers a été menée de mains agiles par sa directrice générale Jeanne Doré. Femme de projets, elle a favorisé l’évolution de l’entreprise d’une façon exemplaire.

Au fil des ans, elle a entre autres assisté à plusieurs réformes de l’aide sociale, au transfert fédéral de la formation professionnelle vers le Québec, à la naissance d’Emploi Québec, à la reconnaissance des entreprises d’insertion. Elle a vu à repousser les limites imposées par un marché du travail peu réceptif ni outillé à accueillir des jeunes de plus en plus démunis, connaissant un décrochage scolaire (et social) hâtif, en marge des réseaux de l’emploi. Elle a tenu en équilibre ce modèle d’affaires fondé sur un rendement économique pour une rentabilité sociale : les ventes de meubles et la contribution gouvernementale, juxtaposées à une sollicitation des secteurs de l’entreprise privée et de la philanthropie ; la contribution de près 4 millions de dollars de ces deux secteurs sur un quart de siècle a permis le développement du Boulot vers.

Depuis 1994, Jeanne a amené Le Boulot vers… à rester un modèle et un chef de file de l’insertion en actualisant entre autres son offre, dès 2007, à des jeunes en situation de presqu’itinérance pour leur insertion sociale, via Bouge vers le boulot, un programme devenu un modèle parmi une douzaine d’initiatives du genre au Canada.

Pour la suite de l’œuvre
Jeanne quitte aujourd’hui la direction générale et poursuit son engagement envers Le Boulot vers… à titre de conseillère stratégique. Ainsi, elle travaillera à la mise en place du projet de la Tonnellerie, le nouveau toit de l’organisation ; elle relèvera le défi du montage financier qu’exige ce projet d’ancrage dans la communauté de l’Est de Montréal. Amorcée en 2011, la relocalisation dans l’édifice patrimonial de La Tonnellerie est prévue vers la fin 2021.

Un départ, une arrivée
En signifiant son intention de quitter la direction générale en 2017, Jeanne a travaillé conjointement avec le conseil d’administration au Plan de relève organisationnel mis en place en 2018. Ainsi, on a pu recruter en juin 2019 le directeur général adjoint Jean-François Lapointe. Un an plus tard, Jean-François devient le 3e directeur général du Boulot vers en 37 ans. Travaillant pendant une quinzaine d’années auprès des jeunes décrocheurs, Jean-François a été dix ans directeur de territoire de la région de Montréal pour Avenir d’enfants, une création de la Fondation Chagnon soutenant la mobilisation québécoise en petite enfance. Dès le début de son mandat, il se consacrera à l’optimisation des opérations du Boulot vers.

Johanne Pratte, présidente du conseil

Un lit anti-punaises fortement recommandé !

« C’est sans hésiter que je recommande le lit fabriqué par Le Boulot vers… comme étant un des meilleurs produits à l’abri des punaises de lit ! »

 « À partir de mes suggestions, M. Alain Faille et l’équipe du Boulot vers ont modifié le modèle de leur lit. Ils ont ajouté des pattes en acier inoxydable et des bandes de vinyles aux tiroirs, ce qui rend tous les points de contact avec le sol lisses et empêche les punaises de grimper dans le lit. Ils ont aussi utilisé un produit efficace et durable pour couvrir les joints du lit, ce qui les met à l’abri de la création de crevasses et de fissures.  (…) En plus, M. Faille suggère à ses clients d’utiliser le couvre-matelas anti-punaise Saveguard de ProGuard, un produit approuvé par Santé Canada, comme précaution supplémentaire. »

Harold Leavy, président, Les Entreprises Maheu, une compagnie de gestion parasitaire fondée en 1966, reconnue pour la grande qualité de ses services, son approche en lutte intégrée et durable ainsi que son souci de l’environnement.