Travaillons ensemble…

Dans un article paru récemment dans Le Devoir, Louis Audet, pdg de Cogeco se prononce sur l’engagement du milieu des affaires dans le débat public. Je réalise que des dizaines de gens d’affaires ont manifesté cet engagement, non seulement par la parole mais également par l’action, en devenant donateurs ou membres du conseil d’administration du Boulot vers… et ce, depuis 1983.

Pour Louis Audet, les personnes travaillant dans le milieu des affaires devraient contribuer à tout débat public, quel qu’il soit. Selon lui, c’est par la parole et la discussion que de nombreuses problématiques pourraient être évitées ou rapidement réglées. Il donne notamment l’exemple de la montée en puissance du populisme au Canada. Pour M. Audet, c’est parce que les « élites » ne s’expriment pas publiquement qu’elles sont blâmées. C’est aussi parce qu’on ne parle pas plus ouvertement de l’immigration et de l’identité du pays que la population canadienne s’en inquiète, et conséquemment, vote davantage pour des partis souvent populistes, véhiculant des peurs sans se baser sur des vérités confirmées.

En 2017, la prise de parole est essentielle, par les représentants du milieu des affaires traditionnelles, mais également par les agents de l’économie sociale. Le Boulot vers… doit rendre son action plus visible pour permettre à un plus grand nombre de jeunes une intégration sociale et professionnelle durable. En mettant de l’avant les résultats de notre action, nous rendrons possible la création de partenariats riches avec les entreprises privées mais également avec les milieux institutionnels et communautaires.

Une telle vision nous amène à une cohésion qui permet d’enrayer des contractions. La nouvelle stratégie financière de Loto Québec visant à « séduire les jeunes de 18-35 ans » à travers la mise en place de jeux d’argent et de hasard sur Internet en est un triste exemple. Cette stratégie invite continuellement les jeunes au jeu, en particulier ceux à qui Le Boulot vers… vient en aide, et elle fragilise les individus à tous les points de vue. Le Boulot vers… a fait le choix d’investir dans l’insertion sociale et professionnelle de jeunes en difficulté depuis plus de trente ans. Nous avons plus que jamais besoin d’amener les gens d’affaires, acteurs du milieu communautaire et décideurs à travailler ensemble afin de proposer des solutions à cette stratégie de Loto Québec.

Ces échanges et ces partenariats multi-milieux ont un effet immédiat. Ils apportent une ouverture d’esprit dans une société qui développe ainsi une meilleure cohésion sociale et débouche sur un développement économique plus équitable.

Voir aussi le combat de Peter Simons (DG de la maison Simons), citoyen, père et homme d’affaires.