Retour sur l’année 2016

Jeanne Doré, directrice du Boulot vers...

Tout au long de l’année, je vous ai partagé mes préoccupations et opinions sur l’itinérance, le suicide chez les jeunes, leurs difficultés d’apprentissage, l’insécurité alimentaire, l’immigration, les jeunes autochtones et ceux en lien avec la Protection de la jeunesse. Des sujets qui seront toujours à l’ordre du jour en 2017.

Je vous ai parlé du sens du travail comme levier pour aider les jeunes à surmonter leurs difficultés à s’intégrer dans la société d’aujourd’hui. De jeunes à l’estime de soi renforcée parce qu’ils ont trouvé au Boulot vers… un lieu où ils peuvent se réaliser. Un lieu où ils ont côtoyé d’autres jeunes avec lesquels ils acquièrent une réelle expérience de travail, produisant du mobilier de qualité et utile pour la communauté. Un lieu où ils ont été appuyés par les membres du personnel auprès desquels ils se sentent écoutés et à qui ils font confiance.

Ces jeunes que Patrice Rodriguez, décédé cette année, et les autres pionniers qui ont fondé Le Boulot vers… en 1983 avaient choisi d’aider.

Je vous ai parlé aussi des anciens stagiaires. Des jeunes qui nous remercient de les avoir accompagnés. Des jeunes qui reviennent pour trouver conseil et références. Des jeunes qui répondent à l’appel et nous donnent un coup de main quand le volume de production l’exige. Des jeunes qui ont pris confiance en eux, ont acquis de l’expérience et qui nous offrent leurs services, comme Jésula, stagiaire il y a dix ans, que j’ai eu le plaisir de retrouver et d’embaucher.

L’an prochain, comme toujours, les défis seront nombreux. Défis pour notre organisation de toujours répondre aux besoins grandissants des jeunes et d’équilibrer son budget. Et les défis que des jeunes décideront de relever en vue de changer leur vie pour la vie.

À l’année prochaine

Jeanne Doré