Produire des meubles pour une insertion durable

L’automne 2016 aura été l’occasion de démontrer, encore une fois, la pertinence de l’approche du Boulot vers… tel que définie dès sa création : « faire en sorte que le travail, et la formation en liaison avec le travail, soit un outil d’insertion sociale, économique et citoyenne des jeunes dans la société. »

En effet, la réalisation de contrats majeurs – un nouvel établissement pour le CPE populaire Saint-Michel, 30 chambres pour la Maison l’Échelon, du mobilier urbain avec le frêne abattu en raison de l’agrile pour la ville de Pointe-Claire, l’aménagement de la boutique du Planétarium de l’Espace pour la vie, les salles de formation et le bureau d’un associé pour la firme André Filion et associés – a généré, durant l’automne, un niveau d’activité rarement atteint dans l’atelier. À tel point que, pour respecter les échéanciers, il a fallu travailler en temps supplémentaire et faire appel aux anciens stagiaires.

Et la réponse fut formidable. Informés et conscients des contrats à remplir et de l’importance de leur présence dans l’atelier, les stagiaires ont répondu présents. Valorisés, ils se sont mobilisés pour réduire presque à néant les retards et les absences pendant deux mois et à les éliminer pendant toute une semaine. Même chez les jeunes nouvellement entrés en stage.

De tels moments sont des sources de motivation pour le personnel et les administrateurs du Boulot vers…

(Extrait du Rapport d’activités 2016-2017)