Portage et Le Boulot vers… : l’économie sociale dans toute sa splendeur

À la fin du mois d’août, Le Boulot vers…livrera 24  lits anti-punaises au Centre de réadaptation en toxicomanie Portage, situé au Lac-Écho. Le partenariat entre Portage et Le Boulot vers…en est un de longue date, qui dure depuis près de 10 ans. En 2007, le travail des stagiaires du Boulot vers a permis de meubler une nouvelle résidence de Portage, située dans le quartier Saint-Henri. En 2016, 32 lits ont été livrés dans une résidence du Sud-Ouest de l’Ile.

« Ils ne se posent même plus la question avant de nous appeler. Quand des meubles ont près de 10 ans, qu’ils n’ont jamais brisé et qu’ils n’ont jamais eu besoin de réparation, ça veut dire qu’ils sont de bonne qualité », partage Alain Faille, chargé de projets au Boulot vers.

Portage représente le « client type » que Le Boulot vers…  cherche à rejoindre à travers sa production de meubles « à utilité sociale ». La ressource pancanadienne a pour objectif d’aider les personnes aux prises avec des problèmes de toxicomanie à vaincre leur dépendance. Cela signifie que les meubles produits par Le Boulot vers… viennent en aide à des personnes ayant des problématiques souvent similaires à celles de certains stagiaires.

L’économie sociale au carré : Le Boulot vers… et Portage sont heureux de faire affaire ensemble, car cela permet avec le même dollar d’en faire au moins deux … un jeune en insertion meuble une ressource qui aide des personnes en désintoxication.