« Mon stage au Boulot vers… m’a mis à l’épreuve, et j’ai réussi ! »

Un décrochage scolaire précoce et un grand manque d’encadrement!

Marco Lacroix avait 17 ans quand, en février 2002, le jeune décrocheur avec un secondaire 3 en poche passe au Boulot vers… D’abord apprenti ébéniste, il fait finalement la majorité de son stage comme commis de bureau, pour découvrir finalement ce qu’il voulait faire comme travail, « ma vocation », dit-il avec assurance.

Il arrive « découragé de la vie, sans problèmes de dépendances ni de drogues », tient-il à préciser, « mais en grand manque d’encadrement », un brin conscient que sa vie peut basculer… « Je peux dire que j’ai été chanceux, même si je ne m’en rendais pas compte à l’époque ! »

Un stage de 6 mois qui met à l’épreuve!

Son stage de 6 mois au LBV, il y a 15 ans, a été très formateur : « À l’époque, je n’étais pas patient, j’étais prompt à réagir sans réfléchir. Mon stage m’a mis à l’épreuve, et j’ai réussi ! Il y a plusieurs façons de réagir. L’orgueil, la fierté, je peux comprendre… Surtout, il ne faut pas avoir peur de demander de l’aide ! »

« J’ai été agréablement surpris, au moment d’une reprise de contact avec LBV il y a peu de temps, de voir qu’on se souvenait encore de moi 15 ans plus tard : c’est par eux que j’ai pu faire récemment un stage en comptabilité au service de la paie de la direction de la santé publique, au CIUSSS Centre-Sud. J’ai poursuivi ma formation, mes stages… Aujourd’hui, j’ai un emploi ! »

« C’est un signe de maturité de demander de l’aide. Ne pas se replier sur soi : aucun combat n’est perdu d’avance ! Si la première bataille est de s’en sortir, s’améliorer et se maintenir en bonne position d’avancement sont très importants. C’est un travail de toute une vie ! » lance-t-il en affichant qu’il poursuit dans la vigilance, la ténacité… la confiance ?

Et aujourd’hui, il transmet les valeurs véhiculées par le Boulot vers

Aujourd’hui, Marco est bien avec sa petite famille : une conjointe, une enfant. Il cherche à « être serviable, avec compassion. Les deux sont liés » Initiatives, générosité. Bien s’entourer ! Se donner un but et chercher à l’atteindre. Donner au suivant. Redonner aux gens, comme on le fait au LBV !

« On n’arrive jamais à être parfait ! Pour maintenir un bon équilibre, il faut accueillir ses qualités et ses défauts, ses bons et ses mauvais côtés. J’accepte et je cherche à m’améliorer, sans aller aux extrêmes… je maintiens un équilibre ! »