Le sens du travail

Jeanne Doré, directrice du Boulot vers...

Les dernières semaines ont été fantastiques. Nous avions tout un défi à relever. Celui de répondre, dans les temps et en qualité, aux commandes de nos clients. Particulièrement celle de l’Espace pour la vie (planétarium) et de la ville de Pointe-Claire (mobilier fabriqué avec des frênes abattus en raison de leur infestation par l’agrile) dans les jours précédant la livraison et l’installation.

Défi à relever avec des jeunes en difficulté, qu’il nous fallait mobiliser sans leur imposer un stress trop lourd pour leurs capacités. Ce défi, nous l’avons relevé avec brio. Comment avons-nous fait?

Tout d’abord en s’appuyant sur ce qui est à la base même du Boulot vers… : miser sur le contexte d’un travail véritable et valorisant dans une entreprise réelle pour développer les compétences d’employés des stagiaires.

Et les jeunes ont été pleinement engagés dans leur stage.

Ils ont été informés des commandes à réaliser et de l’avancement des travaux en continu; par le fait même, ils ont été sensibilisés à l’importance de leur présence dans l’atelier. Durant toute une semaine, les stagiaires – même les jeunes entrés en stage la semaine précédente – ont été présents à l’heure convenue tous les jours. De plus, plusieurs ont aussi accepté de faire du temps supplémentaire le samedi ou le dimanche.

Les jeunes ont été motivés par l’utilité du mobilier fabriqué, ce qui donne un sens à leur travail. Et le respect de l’environnement fait partie de leurs valeurs et de leurs préoccupations.

Les jeunes ont été stimulés par la présence des anciens stagiaires qui ont répondu, nombreux, à notre appel. Des jeunes devenus des modèles pour eux, avec lesquels ils pouvaient échanger sur leurs expériences de vie et de travail.

Des anciens qui ont également fait le bonheur du personnel. Le bonheur de les voir répondre aussi rapidement et en aussi grand nombre à notre appel. Celui de constater à quel point ils réussissent leur insertion sociale et professionnelle.

C’est aussi grâce aux grandes compétences du personnel du Boulot vers… que nous y sommes parvenus. Leurs compétences professionnelles bien sûr, leurs qualités humaines évidemment, leur respect des jeunes incontestablement. Et leur grande force, quand toute l’équipe met la main à la pâte.

 

À la semaine prochaine

Jeanne Doré