Le sens du travail

Boulot vers

Mille neuf cent quatre-vingt-trois — 2018 : et voilà qu’elle s’est bouclée, cette 35e année du Boulot vers ! Ce fut tout un événement, toute une célébration : 35 années engagées socialement dans Hochelaga-Maisonneuve, à faire un travail essentiel auprès des jeunes en quête d’une insertion socioprofessionnelle durable.

Vous imaginez bien que cette célébration n’a pu se faire sans rappeler les stagiaires eux-mêmes, qui ont animé l’entreprise, soutenu la production de l’atelier, produit des meubles et accessoires conçus sur la table à dessin de nos formateurs, et ce, tout au long de ces 35 années. Plus de 3 500 stagiaires certifiés Boulot vers !

En janvier 2018 donc, nous avons lancé un appel vibrant à nos « ex », accueillis tout au long de nos 35 ans d’économie sociale. Des plus ancien[ne]s aux plus récent[e]s participant[e]s, ils nous ont répondu « présent[e] » !

Nous en avons rencontré 35, en entrevue individuelle, et ils nous ont généreusement raconté leur histoire, leurs expériences, leurs difficultés, leurs victoires. Nous avons pris la mesure de leurs réalisations et de leurs accomplissements.

Nous l’avons souvent dit, écrit, raconté, dessiné, rappé : Le Boulot vers… allie deux cultures qu’on dit opposées, le milieu des affaires et le monde communautaire. Chez nous, contre toute attente, ces deux cultures se rejoignent et se complètent : le milieu des affaires amène sa structure économique, et le monde communautaire rappelle la mission sociale d’appui aux jeunes en difficulté d’intégration sociale.

Non seulement ensemble, les deux cultures maintiennent le cap, mais encore réunies, elles livrent une leçon de vie : elles révèlent le sens du travail.

À faire le lien entre les meubles qu’on construit en atelier et les gens qui vont les utiliser, on saisit mieux la réalité des centres d’hébergement, des garderies, des maisons d’accueil. On comprend le souci de la qualité d’un meuble qui va durer plusieurs années. On réalise qu’on participe au bien-être des autres dans la société. C’est tout ça, le sens du travail.

Un message simple : « Je contribue aux changements dans la société ! »

Ce livre parle de nos ex-stagiaires. Ce sont leurs mots, leurs émotions, leurs silences que nous vous livrons ici, avec fierté et humilité. Leur expérience est personnelle et unique. Elle a souvent conduit à une fierté palpable, à un sentiment d’accomplissement après un passage cahotique, et à beaucoup de gratitude.

Aujourd’hui, leur message est simple : « Je suis responsable. Je fais ma part. Je contribue aux changements dans la société. »

En cette 36e année du Boulot vers qui commence, c’est à notre tour d’exprimer notre gratitude à nos valeureux stagiaires et à tous ceux et celles, administrateurs, directeurs, employés, intervenants, bailleurs de fonds, commanditaires et donateurs, philanthropes et bénévoles qui constituent la communauté du Boulot vers.

À tous, du fond du cœur, nous disons merci ! Et nous vous souhaitons une bonne et heureuse année 2019 !

 

Johanne Pratte, présidente                           Jeanne Doré, directrice générale