Le blogue de Jeanne

Jeanne Doré, directrice du Boulot vers...

Il y a aussi la souffrance

Il y a quelque temps, c’est avec beaucoup d’espoir que nous attendions Louis* un matin de pré-stage. Nous, c’était les membres du personnel du Boulot vers…. C’était aussi son père et sa mère sans nouvelles de lui depuis plusieurs jours. Et des policiers et des travailleurs sociaux à sa recherche.

Des nouvelles, nous en avons eues deux semaines plus tard.

Louis a choisi de se suicider. Sa souffrance était tellement forte que c’était pour lui la seule issue possible.

Cette souffrance, c’est aussi la réalité des jeunes en difficulté. Des jeunes dont plusieurs pensent et disent bien haut qu’il leur suffirait d’un peu de volonté pour continuer leurs études ou se trouver un travail.

Plusieurs jeunes du quartier Hochelaga-Maisonneuve connaissaient Louis et sont touchés par sa mort. J’espère qu’ils seront accompagnés dans ce deuil par des ressources compétentes. Plusieurs stagiaires le connaissaient aussi. Si vous désirez en parler, n’hésitez pas à appeler Stéphanie au 514 259-2312.

Permettez-moi, en terminant de rappeler qu’en 2012, selon l’Institut national de la santé publique du Québec, 254 jeunes de 15 à 34 ans ont fait le même choix que Louis. Le Québec se rangerait, à l’échelle canadienne, parmi les trois provinces où le taux de suicide était le plus élevé.

Jeanne Doré

 

*prénom fictif