Le blogue de Jeanne

Jeanne Doré, directrice du Boulot vers...

Hommage aux pionnières de Hochelaga-Maisonneuve

Je suis très fière de faire partie des 100 femmes dont l’apport au quartier Hochelaga-Maisonneuve a été souligné le 8 mars dernier. Comme le disait Louise Harel, « des femmes fondatrices et pionnières qui ont changé Hochelaga-Maisonneuve et contribué à son rayonnement au Québec. Des femmes synonymes de réussite. »

J’étais aussi particulièrement fière de voir honorées deux personnes qui ont contribué à faire du Boulot vers… un modèle de réussite pour les jeunes : Élyse Benoît et Constance Pépin.

Chère Élyse, tu as choisi d’aider les jeunes dans leur communauté plutôt qu’en centres d’accueil. Il fallait y croire fermement en 1983 quand tu as fondé Le Boulot vers… avec Patrice et Guy. Avec eux, tu as créé une approche d’insertion qui a été reconnue par le gouvernement québécois et reprise maintenant par plus de cinquante organisations au Québec. Grâce à toi, ce sont près de 3000 jeunes qui sont maintenant des travailleurs et des citoyens actifs.

Chère Constance, grâce à ton réseau de solidarité tissé au fil de ta vie dans Hochelaga-Maisonneuve, aux côtés de ton mari, tu nous as fait connaître par tout le monde qui avait besoin d’une entreprise comme la nôtre : les jeunes et les organismes du quartier. Bernard, tes enfants et tes petits-enfants ont bien raison de célébrer ta mémoire.

Comme vous deux, des femmes qui n’ont pas fait les manchettes des journaux et de la télévision nationale sont sorties de l’ombre, l’espace d’une soirée. Certaines sont maintenant décédées, d’autres à la retraite, la majorité encore actives comme travailleuses ou bénévoles.

Tout au long de la soirée de gala, notre contribution a été célébrée avec une grande dignité. La dignité de nous toutes qui, ensemble, avons travaillé à faire d’un des quartiers les plus pauvres du Québec, une communauté solidaire et innovatrice.

Jeanne Doré