Chercher en soi et autour de soi, choisir

Marialys_chagnon_ Boulot_vers

Marialys Chagnon, stagiaire au Boulot Vers en 1998

À 20 ans, Marialys sort d’un programme d’emploi pour les jeunes, Service Jeunesse Canada, où elle a pu identifier chez elle des habiletés au travail manuel ; puis, une consultation au Carrefour Jeunesse-Emploi (CJE) la conduit au Boulot vers.

Nous sommes en 1998. Marialys raconte les premiers temps de son stage : « Je me souviens. Je n’avais pas l’habitude de travailler de mes mains. C’était intimidant, l’atelier avec ses appareils et ses machines. Je bricolais déjà, mais utiliser de la machinerie, c’était une autre histoire ! Ça s’est bien fait. J’ai été à l’aise rapidement.

« J’ai tout appris. J’ai acquis un intérêt vraiment fort : partir d’un matériau brut pour en arriver à un produit fini. C’est un processus intéressant, valorisant. J’ai réalisé aussi que j’avais plus de leadership que j’imaginais, je ne me voyais pas comme ça. On m’a confié un poste de chef d’atelier, ce qui impliquait des responsabilités supplémentaires.

« Au Boulot vers, j’ai développé des aptitudes manuelles, artistiques, sociales. J’ai accru ma confiance en soi. Être capable d’identifier ses forces pour convaincre un employeur, ça facilite la communication, quand on approche le marché du travail.

« J’ai tellement aimé le domaine qu’en 2000-2001, j’ai décroché un diplôme d’études professionnelles (DEP) en ébénisterie à l’École des métiers du meuble de Montréal. J’ai poursuivi, à mon compte et avec des artisans. J’ai fabriqué des décors pour expositions, j’ai monté des projets, dont un, en équipe, dont je suis très fière : les décors de la Maison des contes et légendes de Lavaltrie.

« Du Boulot vers, 20 ans plus tard, j’ai le souvenir de personnes présentes, à l’écoute, qui nous accueillaient sans nous juger. Je me souviens que le contact était facile avec les intervenants du Boulot vers. » Ces personnes ont stimulé chez Marialys des qualités en elle qu’elle découvrait, en quelque sorte.

« Comme jeunes, on finit l’école secondaire en se disant surtout « je suis arrivée à passer au travers ». On n’est pas nécessairement aiguillée, et ce n’est donc pas facile de savoir où on souhaite s’en aller, qu’est-ce qui nous intéresse ? On nous invite à poursuivre des études post secondaires sans vraiment savoir quels sont nos intérêts, nos aptitudes. Sans avoir réellement essayé quoi que ce soit. Boulot vers m’a permis d’aller chercher ça. »

Disposer d’un espace où on peut regarder, en soi et autour de soi, et pouvoir se dire : « je prends cette direction-là, ça me ressemble ». « Mon stage au Boulot vers a donné le ton pour ce qui a suivi, en ce qui a trait à l’insertion en emploi. J’ai pris conscience de mes intérêts pour la conception, la créativité. Je me suis sentie accueillie, supportée à une époque difficile de la vie où on ne sait pas trop où on va… J’ai vécu l’appartenance à une entreprise, à un groupe. Ça me manquait, à l’époque, je ne l’avais pas trouvée à l’école. L’expérience m’a fait grandir d’une façon déterminante. »

Maman monoparentale d’un fils qui aura 10 ans bientôt, Marialys trouve quand même difficile la conciliation travail, famille, études, vie personnelle. « Récemment, j’ai fait un retour aux études pour me parfaire : je suis finissante en technique de design intérieur. Ça me permet de toucher à toutes sortes d’aspects techniques et créatifs : planification d’aménagements, architecture, ergonomie, anthropométrie, spécificité des matériaux, histoire de l’art, des notions qui bonifient mon bagage et qui m’amènent plus loin.

« En ce moment où j’étudie et je ne travaille pas comme artisane, je continue à fabriquer des meubles. Je termine présentement un meuble de cuisine sur mesure avec peu de moyens, mais j’y mets mon temps et tout mon cœur, et ça donne de beaux résultats. L’ébénisterie est en moi. Quand je rêve, je me vois peut-être enseigner. Je me vois dans une maison avec un garage où tous mes outils seront bien installés, pour me permettre de faire de l’ébénisterie, fabriquer des meubles (à mon compte). »