Quand les anciens stagiaires se rencontrent!

Les anciens stagiaires du boulot vers

Le vendredi 1er décembre, des anciens (et quelques actuels) stagiaires se rencontrent. Au menu : un match de basket, un repas et une activité, dans l’usine, d’impression de photos sur bois, afin de se mettre dans une ambiance où la réussite règne!

L’invitation à laquelle des anciens répondent positivement vient d’un évènement créé sur Facebook : au total 34 personnes sont présentes.

Avec une telle réussite tous demandaient, à la fin de la soirée, à quand la prochaine rencontre ?

Les anciens stagiaires du boulot vers

 

De l’entraînement physique au Boulot vers…

entrainement physique au Boulot vers

Être en forme en bougeant et en mangeant mieux!

En 2010, Le Boulot vers a ajouté un volet Entraînement physique à son programme d’intervention. À cette époque, le personnel constatait que les jeunes étaient peu en forme pour travailler dans l’atelier.

Le kinésiologue Thierry Gagnon est en charge depuis 2011 de l’entraînement physique des stagiaires. Il conseille également les jeunes sur leur alimentation et sur les douleurs physiques que ces derniers peuvent éprouver. Son travail, dit Thierry, aide les jeunes à créer des liens informels, à se connaître dans un autre contexte que celui du travail et à développer de bonnes aptitudes. Les stagiaires acquièrent plusieurs notions comme le respect de l’autorité, l’hygiène, la confiance en soi, l’esprit d’équipe, la motivation, la coordination et la tolérance envers ceux qui ont plus de difficultés.

Le volet Entraînement physique du Boulot vers… permet aux stagiaires de pratiquer une activité physique deux fois par semaine, chaque session dure une heure et quart. Les jeunes débutent l’entraînement physique à partir de la 3ème semaine de stage.

Les anciens ou/et les stagiaires désireux de faire davantage d’exercice physique peuvent s’inscrire au YMCA de la rue Hochelaga, à un tarif réduit.

 

 

Quand Le Boulot vers… répond aux besoins du SPVM

Réalisation du mobilier de la SPVM

En mode ébénisterie architecturale pour les stagiaires du Boulot vers…

Le Boulot vers… a mis en production, depuis le 10 octobre dernier, un contrat visant à meubler de nouveaux locaux du Service de Police de la Ville de Montréal.

« Le défi sur ce projet, nous livre le chargé de projet Alain Faille, c’est que tout le mobilier à produire est du sur-mesure. On sort des sentiers battus car les jeunes travaillent sur des matériaux différents et sur des conceptions de produits variés. D’un autre côté, de dire Alain, c’est très formateur pour les stagiaires qui pratiquent ainsi une ébénisterie architecturale. C’est toute une initiation pour ceux qui désirent poursuivre dans ce domaine; environ 80% des ébénisteries font de l’architectural à Montréal ».

Le mobilier sera livré dans la même bâtisse où réside Le Boulot vers, plus précisément à l’extrémité opposée de ses locaux. L’installation du mobilier a lieu dans deux semaines.

Merci au propriétaire de la bâtisse, les Camirand, qui a référé Le Boulot vers… au contracteur responsable de la nouvelle installation du SPVM.

 

Rencontre dans l’Est : Escale Famille Le Triolet et Le Boulot vers…

Meuble insertion sociale

En ce mois d’octobre, Le Boulot vers… salue la reprise des activités de l’organisme Escale Famille Le Triolet (EFLT), après une interruption liée à leur re-localisation.

EFLT est un organisme proposant aux familles « un lieu d’accueil, d’accompagnement, de référence et d’entraide ». Sa mission a pour but de favoriser le développement de l’enfant, tout en soutenant le rôle du parent. Ce sont plus de 170 familles de Mercier Ouest qui bénéficient des ressources et des services dans un milieu chaleureux.

En lui souhaitant longue et belle vie, Le Boulot vers… remercie L’Escale Famille Le Triolet pour la commande de leur cabanon extérieur, accompagné d’une table à pique-nique.

La clinique dentaire mobile de McGill rend visite au Boulot vers…

La clinique dentaire de Mc Gill au Boulots vers...

Le 19 octobre en fin de journée, la clinique mobile dentaire de McGill était de passage dans l’atelier du Boulot vers… en vue d’apporter des soins dentaires gratuits à 10 stagiaires… (7 jeunes présentement en stage et 3 anciens stagiaires). Il s’agit de la septième année consécutive de partenariat entre la Faculté de dentisterie de l’Université McGill et Le Boulot vers…

L’atelier transformé en clinique dentaire

En moins d’une heure, l’atelier d’ébénisterie s’est transformé en clinique dentaire dirigée par 35 personnes. Il y avait des professeurs et des étudiants (des quatre années de scolarité) ainsi que des bénévoles. Sous la supervision de leurs professeurs, les étudiants ont pratiqué un nettoyage dentaire sur les stagiaires.

Prendre conscience de son hygiène dentaire

Pour ceux ayant une dentition très mal entretenue, un rendez-vous urgent avec la clinique dentaire de McGill a été convenu. Tous les stagiaires présents ont trouvé l’expérience très intéressante, et particulièrement ceux qui ne prennent pas soin de leurs dents régulièrement : « Un stagiaire m’a même avoué à la fin du nettoyage qu’il ne s’était jamais brossé les dents de sa vie et que cette expérience lui avait permis de se rendre compte de l’importance du soin qu’il faut accorder à ses dents » raconte Stéphanie, intervenante au Boulot vers…

 

Le Boulot vers…en tournée dans Saint-Michel et Montréal-Nord

maison de l'Haiti - Montréal Nord

Vendredi 6 octobre 2017, une vingtaine de stagiaires accompagnée des membres du personnel du Boulot vers… se rendent dans Saint-Michel et Montréal-Nord. L’objectif? Permettre à tous de mieux saisir l’importance de ces quartiers pour Le Boulot vers : une visite chez un de nos clients le CPE St-Michel et la rencontre avec diverses organisations comme la Tohu, la Maison d’Haïti et les Fourchettes de l’Espoir. Suivez le guide!

Observer le travail finalisé et intégré chez un client de Saint-Michel

« La visite au CPE Saint-Michel a permis de se rendre compte de l’ampleur du projet réalisé par les anciens stagiaires » explique Marie-Ève, coordonnatrice administrative du Boulot vers. En 2016, Le Boulot vers … a construit du mobilier intégré pour l’aménagement de la 3e installation de ce CPE qui a 40 ans en 2017. Les stagiaires sont unanimes: « Voir notre production dans son aménagement nous fait prendre conscience de notre travail… Quand on fabrique le mobilier, on ne sait pas dans quel contexte il va être utilisé ».

Initiation au recyclage avec la Tohu.

La tournée s’est poursuivie à la Tohu, lieu de diffusion, de création, d’expérimentation de la culture, de l’environnement et de l’engagement communautaire. Les stagiaires ont été fascinés par les technologies écologiques intégrées au bâtiment de La Tohu : « C’est merveilleux ce qu’ils ont fait. Ça me motive à recycler! » explique Maude, stagiaire chez Boulot vers…

Découvrir l’histoire des nouveaux arrivants Haïtiens à Montréal.

Puis, on file vers La Maison d’Haïti, un établissement qui accueille, accompagne et aide, sur le plan de l’employabilité, les nouveaux arrivants haïtiens à Montréal. La directrice Marjorie Villefranche présente son organisation, en contant des histoires diverses sur l’arrivée des Haïtiens, toutes aussi intéressantes les unes que les autres. De l’excursion, la stagiaire Salomé retient: « Je ne savais pas qu’il y avait des Amérindiens sur l’île d’Haïti et j’ai été choquée d’apprendre comment ils ont été éradiqués » et le stagiaire Alpha renchérit : « Tu vois je te l’avais dit, c’est à cause de la colonisation ».

Manger dans un établissement d’insertion sociale, à Montréal-Nord!

Cette tournée se termine autour d’un dîner dans Montréal-Nord, aux Fourchettes de l’Espoir, qui assure, le soutien et l’accompagnement des plus démunis, en favorisant leur intégration au marché du travail. Alpha insiste sur le fait qu’il a particulièrement aimé Les Fourchettes de l’espoir, il pense même y retourner. Salomé s’empresse d’ajouter : « Le bâtiment des Fourchettes de l’Espoir m’a fait penser au Resto du cœur en France. D’abord en raison de leur mission et aussi par la citation de Coluche inscrite sur la façade du bâtiment, relatant l’idée que ce n’est pas de notre faute si les gens sont pauvres, mais ça le devient si l’on ne fait rien ».

Maude affectionne une passion pour le monde de l’art et de l’histoire, la visite à la Maison d’Haïti est d’autant plus enrichissante qu’elle habite dans le quartier et qu’elle n’avait pas connaissance de l’existence de cet organisme.

Fourchettes de l'espoir, restaurant d'insertion sociale à Montréal Nord

« N’attendons pas trop longtemps pour refaire cette virée » concluent les stagiaires. Une à deux visites par an dans ces quartiers s’avèrent nécessaires. À quand la prochaine?

Les mardis BoulOTversant

Le 19 septembre dernier, Le Boulot vers… a tenu son premier Mardi BoulOTversant, l’occasion de réunir les intervenants de diverses organisations communautaires de Mercier/Hochelaga-Maisonneuve.

Notre aide à la commercialisation, Jesula Taylor, stagiaire 2006, a accueilli une dizaine de candidats pour une visite de notre atelier – usine. Ravis de la visite, les participants ont beaucoup apprécié. Cette « première » a été l’occasion pour eux d’échanger sur les divers services qu’ils offrent à leur clientèle respective.

La prochaine rencontre aura lieu le 3 e mardi du mois prochain, soit le 17 octobre, de 8h à 8h45 AM. Inscrivez-vous auprès de Jesula au (514) 259-2312 ou par courriel info@boulotvers.org qui vous attendra avec un déjeuner BoulOTversant.

Méditer, pour quoi?

La méditation en insertion durable

La méditation : un moment pour soi et les autres!

Connaissez-vous Deepak Chopra? C’est un grand maître de la méditation et de la médecine douce aux États-Unis. Auteur de best-sellers, il cherche à rendre simple et accessible la pratique de la méditation.

Pour ma part, je ne connaissais pas Me Chopra jusqu’à ce que je lise la chronique de Marie-Claude Lortie, dans La Presse de septembre. De son côté, depuis quelques années, Le Boulot vers… constate que le simple fait de (bien) respirer devient une technique d’intervention en soi. Un excellent bénéfice pour des stagiaires ayant vécus des difficultés importantes dans leur vie.

Des séances de méditation au Boulot vers… : Des résultats très encourageants!

Depuis le début 2017, nous avons mis au programme un volet « méditation », avec l’enseignante Nadine Bachand, spécialiste en mieux-être et gestion du stress. Une série de six rencontres ayant chacune des thèmes différents permet à 6 stagiaires de « s’entraîner » à méditer. Madame Bachand complète ce programme de méditation par des audios à écouter à la maison. Au cours de l’année, nous avons enregistré plus d’une trentaine de stagiaires participants, en plus du personnel du Boulot vers…

L’intervenante Myriam Deslongchamps voit des changements importants s’opérer sous ses yeux : des visages sereins que tous montrent après une session, un meilleur contrôle sur l’impulsivité de certains, sur l’anxiété pour d’autres. Bref, un outil concret qui donne à tous ces « pratiquants de la méditation » un pouvoir plus grand sur leur vie.

Myriam relate l’anecdote suivante : « Une session a surpris tous les stagiaires concernés quand Nadine les a fait méditer à partir de la dégustation d’un raisin pendant une session de méditation. Une dégustation qui a tout de même fait que le lendemain, tous ceux et celles qui y avaient participé avaient des raisins dans leur lunch du midi. »

Enfin, Les stagiaires se prêtent au jeu de la méditation d’autant que leur propre employeur (Le Boulot vers…) en a fait un investissement.

Après tout, comme le dit Chopra :

« Au lieu de se ronger les ongles, on devrait plutôt chercher des solutions créatives aux défis qui se présentent ».

 

Source : « De quoi méditer » rédigé par Marie-Claude Lortie dans le journal des Affaires