Le concert bénéfice du Boulot vers… 2017 : avez-vous vos billets ?

Lors de sa visite au Boulot vers il y a une dizaine de jours (notre photo), Patrice Michaud a promis un concert énergique et touchant, à sa manière ! De quoi susciter l’enthousiasme chez tous les stagiaires, employés et administrateurs présents. Le concert bénéfice de Patrice, un grand événement pour une grande cause ! On peut se procurer les billets en communiquant avec Jesula, au (514) 259-2312.

Don de la Fondation Francœur pour une nouvelle scie à panneau

L’Équipe du Boulot vers… est contente, ces jours-ci: elle vient de recevoir une toute nouvelle scie à panneau, de marque allemande Altendorf, la meilleure dans son créneau. Selon Alain Faille, responsable de production, « la machine est robuste, facile d’utilisation avec son tableau de contrôle numérique, précise dans ses manœuvres et sécuritaire : elle est 100 % conforme aux normes exigées par la CSST. » Merci à la Fondation Francœur pour avoir permis son acquisition, en faisant un don de 30 000 $.

Le blogue de Jeanne

Jeanne Doré, directrice du Boulot vers...

Renaissance visite Le Boulot vers…

Depuis sa fondation en 1983, Le Boulot vers… se préoccupe de financement autonome : que ce soit par la vente de ses meubles ou par la recherche de dons, Le Boulot vers… doit atteindre près de 55 % d’autofinancement, annuellement.

Sortant d’une longue réflexion sur le futur du développement organisationnel du Boulot vers…, à la veille de son 35e anniversaire, les administrateurs ont demandé à rencontrer le directeur général de Renaissance, Pierre Legault. Cela a eu lieu lors du conseil d’administration du 29 mars.

À la fin, la nouvelle présidente Johanne Pratte a résumé en un mot l’essentiel des propos de Pierre : « l’autonomie ».

Le parcours de Renaissance est impressionnant : OBNL fondé en 1995, l’entreprise québécoise du « réemploi » dispose de 41 succursales, dont 11 grandes friperies et un entrepôt de 110 000 pi2, 450 employés en plus de 105 postes de stagiaires en réinsertion en emploi renouvelés deux fois par année, grande équipe dont les 3/4 proviennent de communautés culturelles variées. Plus une centaine de bénévoles. On parle ici d’un chiffre d’affaires annuel de 30 M$, dont 85 % sont des revenus autonomes et 15 % des subventions en provenance d’Emploi Québec.

« Je considère que le plus important pour une entreprise comme la nôtre, explique Pierre Legault, c’est de pouvoir développer la dimension économique sans échapper la mission. S’il y a une chose dont je suis fier, c’est le taux de placement de notre clientèle, qui se situe à 85 % — comme au Boulot vers…

« Parallèlement, nous avons été capables, à Renaissance, afin de nous prémunir des changements politiques éventuels, de développer une activité économique forte, sans échapper l’insertion. D’où l’importance que nous demeurions suffisamment autonomes. »

Et s’il y a un risque, c’est d’« échapper la mission, de déraper sur l’économie ! Pour le reste, comme pour toute autre entreprise, bien connaître son marché, la demande pour les produits que nous vendons, etc. Enfin, à l’interne, il importe que l’insertion soit présente au quotidien dans tous les aspects de l’entreprise. L’équipe est ici aussi un élément de cohésion, d’équilibre : choisir les bonnes personnes qui représentent bien la dimension sociale et les mettre à la bonne place. »

Chapeau Pierre ! Le parcours de Renaissance est inspirant ! Merci une fois de plus de ta générosité à partager ce succès fort important de l’économie sociale du Québec !

À la semaine prochaine !

Jeanne Doré

Un billet pour le concert, c’est…

Le prix d’un billet équivaut au coût des bottes de travail et des lunettes protectrices pour un stagiaire. Cent billets vendus : le coût annuel d’achat des équipements de protection pour les jeunes.

Achetez un billet pour voir et entendre Patrice Michaud au concert-bénéfice du Boulot vers… le mardi 30 mai prochain au Club Soda, et contribuez ainsi à un meilleur avenir pour les jeunes!

Procurez-vous vos billets dès maintenant en contactant Jésula au 514 259-2312.

En primeur

Jeanne Doré, directrice du Boulot vers...

Dévoilement aujourd’hui des résultats du travail accompli en 2016 par l’équipe du Boulot vers…

  • 324 jeunes ont pris contact avec nous
  • 101 stagiaires à un moment ou l’autre de l’année
  • 39 jeunes ont terminé leur stage d’une durée de 4 à 6 mois
  • 27 sont en emploi, 7 ont choisi de retourner aux études (à temps plein ou partiel), 2 sont en recherche d’emploi et 3 en congé parental
  • Un taux de placement, en emploi et aux études, de 87%

Bravo à toute l’équipe et Bravo aux jeunes!

 

À la semaine prochaine,

Jeanne Doré

 

À suivre

Porte-parole du Comité santé de la Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve, la responsable de l’intervention du Boulot vers…, Stéphanie Paquin, nous a informé des démarches entreprises afin d’améliorer les liens entre le réseau public de santé, notamment le CLSC Hochelaga-Maisonneuve, et les groupes communautaires du quartier. Une excellente initiative pour renforcer l’accessibilité à des soins et des programmes adaptés pour tous les jeunes du quartier, et, bien sûr, les stagiaires du Boulot vers…

À l’agenda : une présentation de l’offre de service jeunesse du CIUSSS de l’Est de l’île de Montréal lors d’un déjeuner-réseautage. Confirmation de la date à venir.

Pourquoi un concert-bénéfice?

Le logo du Boulot vers...

Parce que les revenus tirés de la vente de meubles fabriqués dans notre atelier et de l’entente de service avec l’État québécois ne suffisent pas à répondre aux besoins pour une réelle insertion durable des jeunes en difficulté.

Parce que vous avez, vous aussi, un rôle à jouer pour aider ces jeunes marginalisés.

Achetez un billet pour voir et entendre Patrice Michaud au concert-bénéfice du Boulot vers… le mardi 30 mai prochain au Club Soda, et contribuez ainsi à un meilleur avenir pour les jeunes!

Procurez-vous vos billets dès maintenant en contactant Jésula au 514 259-2312.

Une superbe rencontre

Jeanne Doré, directrice du Boulot vers...

Aujourd’hui, je cède ma place à Stéphanie, responsable de l’intervention au Boulot vers…

« Un groupe de 8 jeunes du programme Action 18-29 du PITREM est venu nous visiter le 13 janvier dernier. Ce fut l’occasion pour un stagiaire, Jonathan, de revoir ses anciens collègues et de leur parler de son expérience au Boulot vers…

J’ai été très touchée par les propos de Jonathan. Il a parlé aux jeunes de ce qu’il trouvait difficile mais, surtout, de ce que le programme du Boulot vers… lui apportait. Il leur a exprimé à quel point l’environnement de travail était bénéfique pour lui, rassurant, aidant et supportant. Que cela lui permettait de venir travailler tous les matins, même s’il partait parfois à reculons! Que cela lui permettait d’être assidu, ponctuel et motivé comme il ne l’a pas été souvent dans sa vie. Père du jeune Alexis (4 ans), Jonathan est très fier d’être un papa qui travaille.

Après sa courte présentation, Jonathan a fait visiter l’usine aux jeunes avides d’en savoir plus. »

Une belle rencontre qui a incité deux jeunes à s’inscrire à la session d’information.

Bravo Jonathan

 

À la semaine prochaine,

Jeanne Doré

Jonathan fait la visite

Retour sur l’année 2016

Jeanne Doré, directrice du Boulot vers...

Tout au long de l’année, je vous ai partagé mes préoccupations et opinions sur l’itinérance, le suicide chez les jeunes, leurs difficultés d’apprentissage, l’insécurité alimentaire, l’immigration, les jeunes autochtones et ceux en lien avec la Protection de la jeunesse. Des sujets qui seront toujours à l’ordre du jour en 2017.

Je vous ai parlé du sens du travail comme levier pour aider les jeunes à surmonter leurs difficultés à s’intégrer dans la société d’aujourd’hui. De jeunes à l’estime de soi renforcée parce qu’ils ont trouvé au Boulot vers… un lieu où ils peuvent se réaliser. Un lieu où ils ont côtoyé d’autres jeunes avec lesquels ils acquièrent une réelle expérience de travail, produisant du mobilier de qualité et utile pour la communauté. Un lieu où ils ont été appuyés par les membres du personnel auprès desquels ils se sentent écoutés et à qui ils font confiance.

Ces jeunes que Patrice Rodriguez, décédé cette année, et les autres pionniers qui ont fondé Le Boulot vers… en 1983 avaient choisi d’aider.

Je vous ai parlé aussi des anciens stagiaires. Des jeunes qui nous remercient de les avoir accompagnés. Des jeunes qui reviennent pour trouver conseil et références. Des jeunes qui répondent à l’appel et nous donnent un coup de main quand le volume de production l’exige. Des jeunes qui ont pris confiance en eux, ont acquis de l’expérience et qui nous offrent leurs services, comme Jésula, stagiaire il y a dix ans, que j’ai eu le plaisir de retrouver et d’embaucher.

L’an prochain, comme toujours, les défis seront nombreux. Défis pour notre organisation de toujours répondre aux besoins grandissants des jeunes et d’équilibrer son budget. Et les défis que des jeunes décideront de relever en vue de changer leur vie pour la vie.

À l’année prochaine

Jeanne Doré