Vente de mobilier extérieur

Photo mobilier urbain

La vente de mobilier extérieur représente 30 % du chiffre d’affaires du Boulot vers depuis le début de 2017. Gardez l’œil ouvert, le mobilier urbain fabriqué par les jeunes du Boulot vers se trouve peut-être dans un espace public près de chez vous!

Avis aux anciens stagiaires : on a besoin de vous!

Photo mobilisation anciens

En 2018, Le Boulot vers… célèbrera ses 35 ans. Pour marquer le coup, l’entreprise a créé un nouveau volet d’activités fondé sur le désir d’anciens stagiaires de « donner au suivant ».

Embauchée depuis une semaine, Geneviève, étudiante en droit à McGill, réalise ce nouveau volet. Grâce aux contacts avec des anciens, elle dotera l’entreprise « d’histoires de vie » dont les stagiaires actuels et futurs bénéficieront ainsi que le grand public et les partenaires en quête de témoignages de réussites.

Tu es un ancien stagiaire? Tu désires t’impliquer ? Contacte Geneviève au (514) 259-2312 ou par le facebook des anciens.

Chose certaine, on veut célébrer nos 35 ans en ta compagnie!

 (N.B. : ce projet est rendu possible grâce à une subvention d’Emploi Été Canada)

Sessions d’information de juin, stages au Boulot vers…

actualite-frene-2016-10-11

Un stage rémunéré dans notre atelier d’ébénisterie ou dans nos bureaux vous intéresse ? Vous connaissez un jeune pour qui cette démarche serait un atout majeur dans son parcours vers le marché du travail ?

Nos prochaines sessions d’information sont les jeudis 8, 15, 22 et 29 juin 2017, à 10 h le matin. Inscription préalable requise au 514 259-2312, demandez Jesula.

Partenaires commerciaux responsables

MaPetiteMaison

Le plan de développement organisationnel du Boulot vers… discuté et récemment adopté a amené l’entreprise à diversifier sa clientèle commerciale.

Ainsi, Boulot vers… traite depuis deux ans avec un client « différent », c’est-à-dire une entreprise artisanale du nom de Ma petite maison. C’est un précédent, puisqu’on délaisse ici la production de meubles à utilité sociale. Cela s’accompagne de préoccupations durables : partant, Boulot vers… rappelle sa mission et collabore avec des partenaires manifestant une responsabilité sociétale d’entreprise [RSE].

Dans l’atelier, le travail de fabrication de petites maisons permet de plonger rapidement les stagiaires nouvellement arrivés au Boulot vers… dans une production stimulante, concrète, qui comporte des facettes diversifiées : sablage, assemblage de pièces minces à coller/clouer, peinture « artistique », etc.

Concert bénéfice Patrice Michaud, le 30 mai 2017, 20 h, au Club Soda

IMG_0428

— Le concert bénéfice du Boulot vers… est un moment choisi pour manifester son appui à la cause ! Patrice Michaud nous invite à venir célébrer avec lui ! Son message aux amis du Boulot vers… : plus que quelques dodos avant l’événement du 30 mai 2017, 20 h, au Club Soda. Vous avez vos billets ? Appelez Jesula, [514] 259-2312.

Notre photo : Patrice Michaud, lors d’une récente visite dans l’atelier du Boulot vert, en discussion avec Alain Faille, chargé de projet.

Le 30 mai 2017, concert bénéfice et encan silencieux

FranCoise Barraud_I

Pour la troisième année consécutive, lors de son concert bénéfice, Le Boulot vers… tiendra un encan silencieux. Dix lots sont mis aux enchères, dont deux œuvres de l’artiste Françoise Barraud [notre image], qui a exposé à la Galerie Simon Blais et à la Guilde graphique. Intéressés par l’encan silencieux ? Appelez Jesula au Boulot vers…, (514) 259-2312.

J’achète un billet au concert, pour aider à la cause ! [… et je me fais plaisir !]

Le logo du Boulot vers...

Le ministère Travail, Emploi, Solidarité sociale[1] constatait il y a deux ans « qu’il y a environ 200 000 jeunes de 15 à 29 ans qui ne sont ni aux études ni en emploi. Dans l’optique où des centaines de milliers de postes seront à pourvoir au cours des prochaines années, nous avons le devoir de prendre les moyens nécessaires pour favoriser l’intégration professionnelle et sociale de notre jeunesse. »

Le 30 mai 2017, le concert bénéfice du Boulot vers…, avec Patrice Michaud au Club Soda, cela peut être l’occasion pour vous d’aider d’une façon proactive et concrète à la cause ! Billets disponibles en appelant Jesula au (514) 259-2312.

[1] Communiqué émis par le ministère Travail, Emploi, Solidarité sociale, 22 avril 2015.

Le concert bénéfice du Boulot vers… 2017 : avez-vous vos billets ?

LBV - visite de P. Michaud

Lors de sa visite au Boulot vers il y a une dizaine de jours (notre photo), Patrice Michaud a promis un concert énergique et touchant, à sa manière ! De quoi susciter l’enthousiasme chez tous les stagiaires, employés et administrateurs présents. Le concert bénéfice de Patrice, un grand événement pour une grande cause ! On peut se procurer les billets en communiquant avec Jesula, au (514) 259-2312.

Don de la Fondation Francœur pour une nouvelle scie à panneau

LBV_Fondation Francoeur

L’Équipe du Boulot vers… est contente, ces jours-ci: elle vient de recevoir une toute nouvelle scie à panneau, de marque allemande Altendorf, la meilleure dans son créneau. Selon Alain Faille, responsable de production, « la machine est robuste, facile d’utilisation avec son tableau de contrôle numérique, précise dans ses manœuvres et sécuritaire : elle est 100 % conforme aux normes exigées par la CSST. » Merci à la Fondation Francœur pour avoir permis son acquisition, en faisant un don de 30 000 $.

Le blogue de Jeanne

Jeanne Doré, directrice du Boulot vers...

Renaissance visite Le Boulot vers…

Depuis sa fondation en 1983, Le Boulot vers… se préoccupe de financement autonome : que ce soit par la vente de ses meubles ou par la recherche de dons, Le Boulot vers… doit atteindre près de 55 % d’autofinancement, annuellement.

Sortant d’une longue réflexion sur le futur du développement organisationnel du Boulot vers…, à la veille de son 35e anniversaire, les administrateurs ont demandé à rencontrer le directeur général de Renaissance, Pierre Legault. Cela a eu lieu lors du conseil d’administration du 29 mars.

À la fin, la nouvelle présidente Johanne Pratte a résumé en un mot l’essentiel des propos de Pierre : « l’autonomie ».

Le parcours de Renaissance est impressionnant : OBNL fondé en 1995, l’entreprise québécoise du « réemploi » dispose de 41 succursales, dont 11 grandes friperies et un entrepôt de 110 000 pi2, 450 employés en plus de 105 postes de stagiaires en réinsertion en emploi renouvelés deux fois par année, grande équipe dont les 3/4 proviennent de communautés culturelles variées. Plus une centaine de bénévoles. On parle ici d’un chiffre d’affaires annuel de 30 M$, dont 85 % sont des revenus autonomes et 15 % des subventions en provenance d’Emploi Québec.

« Je considère que le plus important pour une entreprise comme la nôtre, explique Pierre Legault, c’est de pouvoir développer la dimension économique sans échapper la mission. S’il y a une chose dont je suis fier, c’est le taux de placement de notre clientèle, qui se situe à 85 % — comme au Boulot vers…

« Parallèlement, nous avons été capables, à Renaissance, afin de nous prémunir des changements politiques éventuels, de développer une activité économique forte, sans échapper l’insertion. D’où l’importance que nous demeurions suffisamment autonomes. »

Et s’il y a un risque, c’est d’« échapper la mission, de déraper sur l’économie ! Pour le reste, comme pour toute autre entreprise, bien connaître son marché, la demande pour les produits que nous vendons, etc. Enfin, à l’interne, il importe que l’insertion soit présente au quotidien dans tous les aspects de l’entreprise. L’équipe est ici aussi un élément de cohésion, d’équilibre : choisir les bonnes personnes qui représentent bien la dimension sociale et les mettre à la bonne place. »

Chapeau Pierre ! Le parcours de Renaissance est inspirant ! Merci une fois de plus de ta générosité à partager ce succès fort important de l’économie sociale du Québec !

À la semaine prochaine !

Jeanne Doré